Expression plastique et potentiel symbolique


La Revue du Liban , Beyrouth, 2002


Expression plastique et potentiel symbolique
by Nicole Malhamé Harfouche

La démarche de Joseph Chahfé, dont les œuvres sont exposées à la galerie « “Janine Rubeiz ”, le même dans la proximité de ceux qui revendiquent une nouvelle figuration.

Les images que nous offre l’artiste ne sont pas réalistes. Elles sont les reconstitutions d’un certain réel où se côtoient l’émotion et la distance, l’incommunicable et le suggéré.
Les murs sont partout présents dans ses œuvres, des murs de chez nous, d’ailleurs, ou de nulle part. Des murs portant l’empreinte de la guerre. Des murs troués, lézardés ; mutilés…, des murs témoins de l’histoire, des murs habitant la mémoire.
Pour Joseph Chahfé, la dualité antagoniste abstraction-figuration n’a pas de sens. Dans chaque œuvre, il essaye de raconter le cheminement de ses sensations ou de ses fantasmes, à travers un thème comportant un fort potentiel symbolique.
Sa technique est mise au service d’une imagination qui voit au-delà des apparences. Collage, filtrage, superposition, arrachement de la matière, estompage, décomposition, répétition, etc… Ce travail compote un certain goût d’insolite, de l’ambigu et laisse une très large place aux effets du hasard.  Pourtant, les compositions se développent selon une ordonnance assez stricte, sur une trame architecturale bien simple. Joseph Chahfé est un peintre de sensations, de rencontres inattendues. Dans ses œuvres, se font jour des tentatives hardies de procéder à un usage judicieux des divers matériaux qu’il utilise, de soustraire ceux-ci à leur matérialité brute et d’en tirer, avec le concours d’une technique bien maîtrisée, une construction de formes et signes enchevêtrés qui entrent dans la circulation esthétique.
Ce que nous livre Joseph Chahfé, c’est à la fois le labyrinthe de sa puissance mentale à concevoir, sa capacité aux jeux calligraphiques, son sens cosmique, son amour de la matière et les heureux effets des jeux du hasard.
Sa démarche se situe dans la logique des forces, des vérités profondes, des événements qui marquent le destin. L’œuvre est une harmonie renfermée, non point close, toujours ouverte en ses itinéraires, mais définie par les ondes de sa palpitation. De l’informel se dégagent tous les éléments d’un espace virtuel ou ceux d’une  vision intérieure. Une grande émotivité est signifiée dans le constat que nous donne l’image, laquelle n’a plus d’autre référence qu’elle-même, au seuil de la lisibilité, passant du déjà vu à ce qu’on n’a point encore contemplé, à travers jeux calligraphiques et balancement continu, entre ce qui va être et ce qui a été.
L’œuvre de cet artiste par sa cadence et ses rythmes, sa valeur mélodique, son harmonie dans le chaos, établit cette connivence supérieure, qui fait affleurer le signe de l’absolu.

Webmestre HMF